FrançaisEnglish

Témoignage d’Amina, installée en Lozère

Amina* a 48 ans et est hebergée à l’hôtel en Ile-de-France lorsqu’elle entend parler du programme EMILE. Elle revient en quelques lignes sur son parcours.

Quelle était votre situation avant de connaitre le programme EMILE ?

A Paris, j’étais dans une situation très difficile à cause de mon ancien employeur qui ne rémunérait pas ses salariés. Une semaine après son jugement aux Prud’hommes en novembre 2020 et à la suite de mon inscription au programme, j’ai été recontactée et on m’a proposé une offre de formation en tant qu’Aide à domicile en Lozère.

Comment s’est déroulé votre parcours EMILE ?

J’étais toujours intéressée par la mobilité et de nouveau disponible pour un emploi. Dès le lendemain, j’avais rendez-vous à Paris pour réaliser mon dossier. J’avais un bon profil car je connaissais déjà le métier d’Aide à domicile et j’avais obtenu le permis de conduire français l’année passée, par l’intermédiaire de Pôle emploi. Aujourd’hui, je travaille et j’alterne entre 2 jours de formation et 3 jours de travail par semaine. Je me déplace de manière autonome dans les environs de Mende, où je vis actuellement avec ma fille dans un appartement en location.

Un mot sur le programme ?

Le programme est une très bonne chose, c’est une grâce !

——————–

*Pour préserver l’anonymat, le prénom a été changé.

• Propos recueillis en mars 2021 après l’installation du candidat sur le territoire.